Effectifs des étudiants
Notre suggestion est de recevoir 2x20 étudiants, c'est-à-dire un total de 40 étudiants, en M1, qui constitue, un tronc commun pour deux options : académique et professionnelle, en fonction des fiches de vœux des étudiants et en fonction des capacités de l’équipe pédagogique encadrant des formations.
La priorité est donnée aux meilleurs étudiants dans la confirmation de leurs choix.

Corps enseignants
L’encadrement des étudiants dans la filière d’urbanisme est composé d’un collectif d’une cinquantaine d’enseignants, dont une douzaine au moins, est de rang magistral.
A la 2ème année, du master, essentiellement dans l’option « Urbanisme Professionnel », les enseignements sont renforcés par un encadrement des professionnels d’urbanisme, qui viennent du secteur économique, avec un statut « d’enseignants associés ».

Perspectives
La particularité des études d’architecture et d’urbanisme est la nécessité de former des enseignés avec des aptitudes théoriques et pratiques à la fois, et c’est à ce titre que le contenu des enseignements d’atelier qui sera déterminant et qui fera la différence entre ceux qui seront formés pour l’académique en ayant des notions supplémentaires sur l’initiation à la recherche, et ceux qui auront une formation professionnalisant, qui travailleront sur l’urbanisme opérationnel avec un travail conséquent en stage pratique co-encadré par le professionnel et l’académique.
Par ailleurs, nous avons conçu des programmes de master académique et professionnel dans le domaine d’urbanisme.
Avec la formation en master académique en urbanisme, ça donnera le minimum nécessaire à l’apprenant pour se lancer dans un enseignement spécialisé qui l'initie à la recherche, à l'acquisition d'un esprit de synthèse dans le domaine d'urbanisme, pour le préparer en vue de se lancer dans des études plus approfondies, et l'intéresser à la recherche scientifique dans le domaine.
Quant au master professionnel en urbanisme, la finalité est de faire apprendre à l’apprenant les conditions d’exercice de la fonction d’urbaniste pour prendre en charge les différentes problématiques liées à la production de l’espace, et être en mesure d’exercer la maîtrise d’ouvre dans le domaine, qui n’a pas eu de compétences nécessaires jusqu’à présent, et à défaut de formation, elle st devenue une pratique exercée par l’architecte par usurpation de fonction.

Potentialités régionales et nationales d’employabilité 

Les étudiants formés peuvent travailler dans des bureaux d’études privés ou publics pour avoir la pleine responsabilité sur tous les aspects liés à la conception dans le domaine de l’urbanisme. Comme ils peuvent avoir leurs propres bureaux d’études en urbanisme pour palier à la carence nationale dans le domaine. Ils peuvent travailler dans toutes les agences foncières, la direction d’urbanisme et de la construction pour avoir la charge de tout le suivi réglementaire dans le domaine, dans toute ville en Algérie et dans toute région du pays, car le besoin est réel et les compétences sont inexistantes. Tout ce qu’a formé l’université algérienne dans le domaine de l’urbanisme est resté pour ses propres besoins. Et le secteur économique est vraiment déficitaire en la matière Développer un esprit heuristique dans le domaine de formation, acquérir l'esprit d'analyse et de synthèse pour une meilleure maîtrise de l'espace.

Dans ce master académique en urbanisme,  il y'a une proposition au choix de 4 Options:

1. Ville et patrimoine 

2. Embellissement des villes et environnement 

3. Gestion des risques

4. Habitat

Mobilité :
Les études en urbanisme ont été validées par l’APERAU constituée de 54 établissements à l’échelle internationale. Ainsi une mobilité entre notre département et cet établissement est possible pour la continuité dans les études.